Louis Noiret (EDHEC Master 2019) nous raconte son aventure entrepreneuriale familiale dans le secteur de la finance solidaire.

Publié le 09/09/2020
Partager sur :

 Fraîchement diplômé de l'EDHEC, Louis NOIRET s'est associé à son frère dans le secteur de la finance solidaire. Une expérience entrepreneuriale en famille que Louis partage avec EDHEC Alumni.

  • Qui es-tu ?

Je m’appelle Louis NOIRET. J’ai 25 ans. J’ai intégré l’EDHEC après une licence d’Economie et de Gestion à l’Université Catholique de Lille. J’y ai suivi le programme d’apprentissage en Finance de Marché.

Après l’EDHEC et à la fin de mon apprentissage au Crédit Agricole CIB, j’ai décidé de me lancer dans une aventure entrepreneuriale familiale en rejoignant NOIRET PATRIMOINE, un cabinet de gestion de patrimoine fondé par mon frère et spécialisé dans la finance solidaire et le partage du profit.

 

  • Peux-tu nous expliquer en quelques mots comment est né cette entreprise ?

Le projet est né d’une volonté de démocratiser une finance plus vertueuse. De nombreuses personnes autour de nous s’interrogeaient sur le sens à donner à leur épargne et l’utilité sociale qui en découlait. En cherchant des réponses, la finance solidaire – qui investit dans des structures de l’économie sociale et solidaire – est apparue comme une évidence.

Le projet de création d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine atypique, spécialisé sur cette thématique, semblait une réponse adéquate à ce besoin de sens et d’impact social exprimé par les épargnants. De plus, 65% du marché de la finance solidaire provient de l’épargne salariale, le développement d’un second pôle dédié aux entreprises et leur accompagnement dans la mise en place et la gestion de ces mécanismes nous a paru cohérent et vertueux.

 

  • Décris-nous ton entreprise 

NOIRET PATRIMOINE est un cabinet de conseil en gestion de patrimoine spécialisé sur deux thématiques : la finance solidaire et le partage du profit.

Nous sommes structurés en deux pôles. La finance solidaire qui conseille les clients dans la gestion de leur patrimoine en cherchant à cumuler un intérêt financier avec un impact social positif. Le partage du profit qui accompagne les personnes morales dans la mise en place et le suivi des dispositifs de partage au profit des collaborateurs (épargne salariale, retraite collective, actionnariat salarié…).

Depuis plus de 3 ans, nous accompagnons nos clients – particuliers, entreprises, associations, congrégations religieuses, fondations… - avec comme leitmotiv de « rendre la finance plus vertueuse ».

Afin d’être en adéquation avec nos valeurs, nous avons pris des engagements forts :

Entreprise à mission : Nos statuts ont été modifiés afin d’y inscrire notre mission : « démocratiser une finance plus vertueuse au service de l’Homme et de la Nature ».

Fondation actionnaire : Nous sommes avons créé un fonds de dotation qui détiendra (d’ici la fin septembre) 100% des parts de NOIRET PATRIMOINE avec, comme objectif, le versement annuel de 20% de notre résultat net sous forme de dividendes.

Labellisation B-CORP : Nous sommes en cours de labellisation B-CORP, une certification internationale accordée aux entreprises répondant à des exigences sociales, environnementales et de gouvernance.

 

  • Quel premier bilan tires-tu de cette aventure entrepreneuriale familiale ?

Entreprendre est une aventure humaine formidable et d’autant plus en famille ! C’est un engagement quotidien pour le développement et la bonne réussite du projet, mais aussi pour « garder son âme » et y maintenir les valeurs qui sont les siennes !

Cependant, l’entrepreneuriat familial nécessite de fixer certaines règles préalables, afin de préserver la relation familiale qui reste une priorité.

L’un des choix que nous avons fait dans ce sens a été de nous spécialiser sur deux thématiques distinctes, la finance solidaire et le partage du profit. Cela évite de marcher sur les plates-bandes de l’autre ! C’est important que chacun se réalise personnellement au service du projet collectif, et qui plus est familial. Nous veillons à ne pas être dans l’ombre de l’autre mais dans sa lumière !

Une bonne communication est également primordiale, d’autant plus en famille car elle permet de ne pas laisser les problématiques professionnelles empiéter sur la sphère privée.

 

  • Quels conseils souhaites-tu donner aux jeunes entrepreneurs ?

N’ayez pas peur de détonner, de vous pencher sur des modèles audacieux et innovants tout en vous entourant d’experts qui sauront vous conseiller.

  • La formation est clé dans un métier qui demande une vraie expertise. D’une part, cela vous permettra de créer (ou de renforcer) votre crédibilité auprès de vos clients et d’autre part, de prendre confiance en vous et vos capacités.
  • Formez-vous, entourez-vous d’expert pour maîtriser votre sujet mais suivez toujours votre instinct car il n’y a jamais qu’une seule façon de faire. La vôtre, du haut de votre jeune âge, est peut-être la bonne et la plus innovante !

Autre chose, apprenez à célébrer les petites victoires tout au long de votre parcours entrepreneurial. Elles vous permettront de maintenir le cap, d’aller de l’avant et de « passer les coups de mou » des débuts, souvent chargés en rebondissements.

Dernier point, je réalise l’importance du réseau et la force de ce dernier.  Dès le démarrage de votre projet, n’hésitez pas à échanger autour de votre idée. Créer du lien permet, tout d’abord, de faire évoluer votre projet en confrontant les points de vue et domaines d’expertises mais aussi d’installer une relation et d’établir une confiance sur le long terme. Montrez que vous êtes là pour durer ! Et même si le projet n’aboutit pas, votre écosystème sera créé et vous pourrez venir le solliciter par la suite.

J’ai également beaucoup appris en travaillant sur des projets communs. Vous renforcez le lien et bénéficiez d’une émulation collective forte pour mûrir votre projet.

 

  • Quelles sont les prochaines étapes de l'entreprise ?

Avec l’arrivée récente de deux nouvelles collaboratrices en renfort, les prochaines étapes sont :

  • S’implanter à Paris pour étoffer notre clientèle parisienne et développer nos partenariats avec les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire locale.
  • Le développement de notre stratégie de communication et d’événementiel pour faire de la pédagogie financière et démocratiser la finance solidaire.
  • Développer des projets solidaires via notre fonds de dotation.

 

  • As-tu des attentes vis à vis de la communauté des Alumni ?

En tant qu’entreprise à mission, nous avons à cœur de montrer que la sphère financière à un vrai rôle à jouer dans l’Economie Sociale et Solidaire. En fléchant l’épargne de nos clients vers une finance plus vertueuse, ces derniers allient rentabilité financière et impact social/environnemental fort. Vous pouvez nous aider à communiquer sur la Finance Solidaire de différentes manières :

  • En participant à nos événements afin d’en apprendre plus sur l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Nous organisons 1 fois par mois des visites d’entreprises solidaires qui ont un impact mesurable et visible au quotidien. Des journées fortes en émotion et en apprentissage qui poussent à la réflexion d’une gestion plus éthique de votre patrimoine. (Des idées d’entreprises à fort impact social ? Nous sommes tout ouïs !).
  • Déjà adepte ou aguerri, aidez-nous à passer le mot en co-créant des événements avec notre cabinet ou sollicitez-nous pour intervenir au sein de votre entreprise pour sensibiliser à la finance solidaire. Aidez-nous à lever le voile sur ce milieu !
  • Avoir un impact positif peut également passer par votre entreprise. Salarié, entrepreneurs, actionnaires, engagez votre structure dans une démarche de partage profitable à tous.

Bref, beaucoup de choses sont à faire pour démocratiser une finance plus vertueuse. N’hésitez pas à relayer nos news et projets si le cœur vous en dit.

  Pour terminer, j’avais envie de vous partager un exemple d’entreprise solidaire, qui, notamment grâce aux investissements de nos clients, perdure, performe et aide à la réinsertion des personnes handicapées. Il s’agit d’ALTEREOS, entreprise adaptée qui a pour mission de procurer un emploi durable à des personnes fragilisées par un handicap. Basée à Tourcoing dans le Nord, ALTEREOS est prestataire de service sur mesure, elle propose différents services allant du conditionnement au centre d’appels et ne cesse de se réinventer selon les besoins et surtout les fragilités de chacun de ses employés. Réalisant 7,5 millions € de CA, le groupe ALTEREOS emploie 470 salariés ! Une entreprise adaptée rentable et qui œuvre pour le bien commun !

Curieux de connaître la suite ? Envie de contribuer ? Participez à nos visites 😉 et apprenez-en plus sur les formes d’investissements possibles !

Contactez-moi ou Justine, notre responsable communication (justine@noiretpatrimoine.com) pour organiser une rencontre, soumettre une idée, ou connaître le calendrier de nos évènements solidaires !

Louis Noiret – louis@noiretpatrimoine.com – 06.89.20.28.61

 

Du changement dans votre carrière ? Un déménagement ?