Comprendre son réseau, le développer et l'animer

Publié le 21/09/2020
Partager sur :

Pour évoluer dans son parcours professionnel ou trouver un emploi, savoir comment approcher son réseau est aujourd’hui un véritable atout. Mais comment comprendre ce réseau, le développer et l’animer ? Pour répondre à ces questions, nous avons interviewé Sandrine Dufour* (BBA EDHEC 1996), coach professionnelle et membre du comité d’administration d’EDHEC Alumni. Dans cet article, pas de recette magique mais une approche du réseau qui commence par un travail essentiel sur soi et sur la vision que nous avons de notre réseau.

 

  • Qu’est-ce qu’un réseau ?

Par définition, un réseau est un ensemble d’éléments reliés les uns aux autres. Pour mieux comprendre, Sandrine Dufour met souvent le réseau en image avec les fonctions neuronales et le développement neurocognitif, c’est-à-dire la capacité des neurones à se mettre en connexion entre eux. Ces connexions ne sont pas toujours immédiates, c’est pourquoi un réseau doit bouger en permanence pour favoriser la création de liens : une « graine » que vous avez plantée il y a 2 ans peut tout à coup devenir une nouvelle connexion qui servira votre ambition.

  • Pourquoi cartographier votre réseau ?

Tout au long de votre vie, vous tissez des liens familiaux, amicaux, lors de vos études, de vos loisirs et de votre carrière professionnelle. Toutes ces personnes constituent un réseau et appartiennent à différentes sphères de votre vie. Chaque réseau est unique car il reflète la personnalité de chacun. Un individu n’aura donc jamais le même réseau que son voisin, ami, collègue, parent.

Dans la démarche proposée par Sandrine, la cartographie est essentielle car « elle permet à chacun d’avoir une représentation concrète et exhaustive de toutes les personnes avec lesquelles on a un lien direct ou indirect ».

Afin d’avoir conscience des éléments / personnes qui composent votre réseau, il est important de vous poser et de prendre le temps de le cartographier, de comprendre de quoi et de qui il est constitué, et de visualiser les différentes interconnexions entre chaque composante de votre réseau.

Pour cela, vous pouvez le recenser par catégories : famille, études, loisirs, travail, associations, amis, relations liées à vos enfants, « relations diverses », etc. Ce recensement permet d’avoir une vision globale et d’étudier ensuite les différentes interconnexions entre chaque personne.

 
  • Est-ce qu’il faut avoir un grand réseau pour trouver un emploi ou développer son business ?

Question que nous nous posons tous un jour ! Nous l’avons donc adressée à Sandrine afin d’avoir son point de vue d’experte : « Il appartient à chacun d’entre nous d’être à l’aise avec son réseau. Ce n’est pas le nombre de connexions qui est important, mais la manière dont elles s’organisent : la multiplicité entre ces connexions, la qualité, la synergie et l’animation de ces liaisons. On peut s’épanouir dans un réseau très large ou au contraire préférer un réseau plus « proche » et plus restreint. À chacun aussi de décider QUI on souhaite intégrer dans une approche professionnelle. Ainsi, si certains sont mal à l’aise avec le mélange de la vie pro et perso, d’autres en revanche ont une vie concentrique et intègreront l’ensemble des sphères de leur vie dans leur réseau. C’est pourquoi, si on pose la question à 10 personnes : qu’est-ce qu’un réseau ? On aura plusieurs réponses différentes ! »

  • Comment le réseau peut vous aider à atteindre votre ambition ?

Dans la démarche proposée par Sandrine Dufour, clarifier vos intentions est une étape cruciale : « qu’est-ce qui m’anime au contact de mon réseau, quelle est mon ambition et comment ce réseau peut-il m’aider ? ». Une fois que vous avez cartographié votre réseau, il est important de travailler sur vos intentions, les reconnaître. Nous ne parlons pas ici d’objectifs, mais bien d’intentions. Quelle est la différence ? L’intention est une idée, une finalité, alors que l’objectif est quantifiable, précis, limité.

Approcher votre réseau avec juste l’objectif en tête peut engendrer des frustrations et déceptions. Il ne faut pas vous laisser enfermer par des objectifs trop précis mais il faut voir plus large pour ne pas passer à côté de quelque chose. Si vous approchez votre réseau avec une véritable intention, vous vous ouvrez, vous serez animé par quelque chose. Ainsi, si vous rencontrez une personne de votre réseau avec l’unique objectif d’obtenir un poste de sa part, vous pourrez repartir en ayant l’impression que c’est un échec si elle ne vous a pas embauché. Alors que si votre intention est de trouver un emploi, cette personne ne vous embauchera peut-être pas mais vous conseillera, vos donnera d’autres contacts, partagera son expérience, ouvrira votre vision sur un secteur d’activité. Vous aurez donc reçu quelque chose, enrichi votre relation et votre réseau afin de réaliser votre ambition.

  • Comment vous présenter ? quelle posture adopter ?

« Nous avons souvent le risque d’être réducteur sur nos multiples identités. On oublie parfois quelle personne on était il y a 10 ans. Il est important de pouvoir répertorier toutes nos identités, nos talents, potentiels, et tous les éléments qui constituent notre identité. Il faut en avoir conscience. Nous sommes tous des diamants à multiples facettes ! ».

Pour vous aider dans ce cheminement, Sandrine Dufour partage dans cet article le parcours qu’elle propose aux clients qu’elle accompagne avec la méthode des 4 cadrans de l’identité :

  • Quel regard je porte sur moi-même (compétences, expériences, expertises, confiance en moi) ?
  • Quel regard je pense que les autres portent sur moi ET quel poids, importance j’accorde à ce regard extérieur ?
  • Qu’est-ce que je rends visible de mon identité (comment j’expose mon identité sur les réseaux sociaux) ?
  • Quels sont mes référents, personnes qui m’inspirent, mes croyances, mes valeurs ?

Il est important de faire ce travail en toute objectivité, de prendre le temps de tout intégrer et de vérifier la cohérence entre ces 4 points.

Vous avez conscience de vos identités, des facettes de votre diamant ? Vous n’êtes pas obligé de toutes les afficher !

 

Nous ne sommes pas des robots, les relations humaines ont une part d’intuition qu’on ne peut pas partager dans un article. « C’est important de rester cohérent face à la personne et au contexte », Sandrine a pour cela une question que vous pouvez vous poser si besoin : « Est-ce pertinent et opportun ? ». Est-ce pertinent de parler de votre vie perso à cette personne ? Est-ce opportun par rapport à votre intention ? « Vous pouvez être sincère et authentique sans être complètement transparent ! ».

L’essentiel dans l’approche de votre réseau est de balayer les idées reçues, mais aussi de ne pas penser à la place de l’autre. Si les relations au sein d’un réseau sont une co-construction, un partage, nous avons tous eu l’impression un jour de déranger, gêner, trop solliciter. « N’hésitez pas à formuler votre demande », souligne Sandrine. Si cette demande est cohérente avec vos intentions, si cette demande est « pertinente et opportune », si cette demande est authentique, alors la personne en face partagera quelque chose afin de vous aider. Un conseil, une carte de visite, accepter de vous rencontrer ? Finalement, peu importe tant que votre relation avec cette personne a évolué. « Soyez patient, agile et ouvert ! »

 

  • Quel plan d’action mettre en place ?

« Encore une fois, pas de recette miracle. Nous avons chacun un désir, un objectif, des intentions et un parcours différent. Il ne peut y avoir de plan d’action unique ! ». Cependant, Sandrine partage quelques pistes pour vous guider. Tout d’abord, ne pas vous précipiter dans des actions qui ne sont pas ajustées, c’est-à-dire avant d’avoir travaillé sur vous, vos identités, votre cartographie du réseau, vos intentions. Ouvrez-vous aux autres, échangez, partagez. Posez-vous ces 3 questions régulièrement pour actualiser votre plan d’action :

  • Quelles intentions j’ai reclarifiées ?
  • Quelle part de mon identité j’ai décidé d’exposer davantage ?
  • Avec mes nouvelles intentions, quelles actions concrètes et spécifiques je veux mettre en œuvre ?

Enfin, autoévaluez vos démarches, faites le point sur vos actions et ce que cela a engendré. Est-ce que vous avancez ? Est-ce que vos intentions sont claires ?

 

Vous l’avez compris, l’approche de Sandrine Dufour est un processus qui demande un vrai travail sur vous-même, sur votre perception du réseau et sur votre place au sein de ce réseau. N’oubliez pas d’intégrer dans votre réseau la communauté EDHEC Alumni, composée de plus de 46 000 étudiants et diplômés partout dans le monde ! Les EDHEC Ressources, identifiés par un R dans l’annuaire en ligne, sont à votre disposition pour répondre à vos questions et sollicitations. En plus de cette grande communauté, le Career Centre et l’association EDHEC Alumni proposent aux diplômés des événements, rencontres, clubs thématiques et locaux, offres d’emploi et services d’accompagnement de carrière, qui peuvent aussi vous permettre d’animer et de développer votre réseau. Enfin, n’hésitez pas à effectuer un suivi à long terme avec les nombreux diplômés EDHEC dont le coaching est le métier, pour aller encore plus loin dans cette démarche constituant un levier pour votre développement personnel et professionnel.

 

* Sandrine Dufour est coach professionnelle et praticienne en Etiomedecine®, certifiée CT®TRANSFORMANCE PRO et créatrice de la marque Full Potential Philosophy®. Elle accompagne chacun d’entre vous dans vos parcours professionnels et personnels. Sandrine a animé des séances de coaching de groupe réservées aux alumni EDHEC sur la thématique de l’approche réseau lors de l’Alumni Summer Session 2020. Elle est également membre du conseil d’administration d’EDHEC Alumni.

Du changement dans votre carrière ? Un déménagement ?