Jean-Baptiste Dubois (BBA 2003) : nous retrouvons le créateur de structures sur-mesure en bambou 5 ans plus tard !

Publié le 22/09/2020
Partager sur :

En 2015, nous avions publié l'interview de Jean-Baptiste Dubois qui venait de créer Déambulons, une société qui propose des solutions d’aménagement et de décoration originales en bambou. Son objectif était alors de donner plus de visibilité à ses cocons en bambou. 5 ans plus tard, nous avons recontacté Jean-Baptiste pour faire le point !

 

  • Depuis notre dernière interview, comment a évolué Déambulons ? 

L'Atelier Déambulons a bien grandi ! Nous avons triplé le CA, embauché 5 personnes et investi un atelier de 400m2. Nous avons réalisé de beaux projets avec des clients prestigieux : LVMH/Novotel Monte-Carlo / Marriott Hong Kong/Saguez and partners/Noé Duchaufour Lawrance/Laura Gonzalez/Biocoop / Luc Schuiten/Christofle / Kenzo Paris/Saline Royales d’Arc-et-Senans/Les Carrières de Lumières/Publicis Live/Engie ... 

Notre plus grande fierté : la fabrication de la plus grande structure en bambou d'Europe, une canopée de 600m2 pour le parc Terrabotanica. Déambulons est ainsi devenu l'une des références sur le bambou au niveau mondial et le plus grand atelier spécialisé sur le bambou en Europe.

Mais comme toute entreprise, nous avons dû faire face à des difficultés notamment l'incendie de notre ancien atelier et évidemment la crise sanitaire qui a ralentie l'activité. Il faut s'accrocher !

 

       

  • Quels sont tes projets pour la suite, tes ambitions pour Déambulons ?

Suite à la crise sanitaire, nous avons vu nos commandes chuter, car nos principaux clients sont des secteurs en crise (hôtellerie, restauration, événementiel ...). C'est pourquoi, en ce moment et pour les 2 ans à venir, nous somme plutôt dans une logique de survie et maintien de l'activité. Plutôt qu'une augmentation du nombre de commandes et d'employés, nous visons une augmentation de la qualité de notre travail et de la valeur de nos créations. Etant l'un des seuls ateliers sur ce marché nous visons la rareté et l'excellence. Nous avons l'ambition de toucher principalement une clientèle haut de gamme et nous inscrire en tant qu'atelier d'Art.

 

  • Quelles sont les  valeurs et enseignements que l’EDHEC t’a enseignés et qui te servent encore aujourd’hui ?

Tout d'abord une connaissance large des rouages d'une entreprise et du business ! L'EDHEC m'a aussi permis d'acquérir une grande adaptabilité et résilience face aux événements et différentes étapes de la vie d'une entreprise. Enfin, je suis sorti de l'école avec un appétit pour entreprendre et sortir des sentiers battus.

 

  • Que conseilles-tu aux étudiants et diplômés qui souhaitent créer leurs entreprises, et notamment ceux qui souhaitent s’investir dans le développement durable ?

Lancez-vous, la vie est trop courte :-)

Si vous vous lancez, allez-y à 200% et donnez-vous des objectifs, une feuille de route tous les 3 / 6 mois. L'important aussi est de ne pas rester seul, il faut partager et communiquer sur votre projet dès le début et échangez avec le maximum de personnes afin de pouvoir le confronter à la réalité.

Pour les entrepreneurs qui souhaitent s'investir dans le développement durable, un conseil : il faut que votre service/produit soit de grande qualité et que tout ne repose pas sur l'élément "développement durable"!

Du changement dans votre carrière ? Un déménagement ?